10/11/2014

pensée du jour

"Toutes les pratiques prescrites par les religions ont pour fonction de préparer les êtres à recevoir correctement les courants et les messages du Ciel. Mais que ce soit les prières, les prosternations, les ablutions, le jeûne, ces pratiques n’ont en réalité qu’une importance relative. L’essentiel, c’est que celui qui s’y soumet soit décidé à entreprendre un travail intérieur de clarification, de dépouillement, de purification, afin d’ouvrir son cœur, son intellect, son âme et son esprit aux influences d’en haut.

 

Celui qui n’est pas conscient de la nécessité de faire ce travail ferait mieux de laisser les pratiques spirituelles de côté, car il se prépare à devenir un danger pour lui-même et pour les autres: la seule observance des rites contribue seulement à lui donner l’illusion d’être un juste, un porte-parole, un instrument du Ciel. C’est ainsi qu’on a vu des gens devenir des bourreaux de leur famille, ou même de leur peuple.

Seul celui qui s’est longtemps exercé à purifier ses pensées et ses sentiments pour n’entretenir que la lumière dans son intellect et l’amour dans son cœur est capable d’entendre et de transmettre quelque chose du monde divin."

• Omraam Mikhaël Aïvanhov •

Les commentaires sont fermés.