14/06/2014

Prière pour la protection de la Vierge Marie.

 

O ma très sainte mère,
je vois les grâces dont vous m'avez favorisé,
et je vois aussi par 
quelle ingratitude j'y ai répondu.
L'ingrat est indigne de nouveaux bienfaits;
je ne veux pourtant pas désespérer 
de votre miséricorde 
qui dépasse mon ingratitude.

O ma puissante Avocate,
ayez pitié de moi.
Vous êtes la dispensatrice 
de toutes les grâces 
que Dieu accorde à notre indignité.
Pourquoi donc vous a-t-il faite 
et si puissante et si riche et si bonne,
sinon pour que vous soyez notre secours 
en toutes nos misères?
De grâce, ô Mère de miséricorde,
ne m'abandonnez point dans ma pauvreté.

Les derniers parmi les coupables,
et les plus délaissés, 
trouvent en vous leur avocate, 
dès qu'ils recourent à vous.  
Chargez-vous de me défendre moi aussi, 
puisque je vous implore.

Ne me dites pas que ma cause 
est trop difficile à gagner: 
les causes les plus désespérées triomphent 
quand vous les plaidez.  
Je remets donc entre vos mains mon salut éternel, 
je vous confie mon âme: elle était perdue, 
votre intercession la sauvera.

Je m'inscris au nombre 
de vos serviteurs les plus fidèles.
Ne me repoussez point.
Vous allez à la recherche 
des malheureux pour les soulager:
ne délaissez pas un pauvre pécheur 
qui s'adresse à vous.
parlez pour moi:
votre divin Fils fait tout 
ce que vous lui demandez.
Prenez-moi sous votre protection,
et cela me suffit;
car ainsi protégé,
je n'ai plus rien à craindre.
Je ne crains plus mes péchés:
vous remédierez au dommage 
qu'ils m'ont causé. 
Je ne crains plus les démons:
vous êtes plus puissante que tout l'enfer.
Je ne crains plus même Jésus-Christ, mon juge:
une seule prière de vous suffit à l'apaiser.

Je ne redoute qu'une chose:
la négligence à vos invoquer:
elle serait ma perte.
O ma Mère, 
obtenez-moi le pardon de tous mes péchés,
l'amour pour Jésus, 
le don de la persévérance,
la bonne mort,
et enfin le paradis.
mais particulièrement j'implore de vous 
la grâce de vous prier toujours.

Toutes ces faveurs, il est vrai, 
sont trop pour moi qui ne les mérite pas.  
Mais elle ne sont pas trop pour vous 
que Dieu aime tant 
et à qui il ne sait rien refuser.  
Vous n'avez qu'à ouvrir la bouche, 
et vos prières sont exaucées.
Priez donc Jésus pour moi.
Dites-lui que je suis votre protégé,
et il ne se lassera point d'avoir pitié de moi.

O ma Mère,
j'ai confiance en vous:
cette confiance est le repos de ma vie;
qu'elle soit ma suprême consolation à ma mort.

Ainsi soit-il.

 

Les commentaires sont fermés.