25/03/2014

Pensées Quotidiennes: 25 mars 2014

 

 

"Il existe quelques différences entre la gaieté et la joie.
La gaieté se lit immédiatement sur un visage. La gaieté est souriante, il se dégage d’elle quelque chose de léger....
La joie vient de régions plus profondes. On peut souffrir et en même temps ressentir de la joie, parce qu’à travers cette souffrance on sent qu’on est en train de comprendre quelque chose d’essentiel.

Évidemment, cette joie profonde peut aussi s’exprimer par la gaieté. C’est pourquoi on observe que beaucoup de sages sont gais. Ce qu’ils ont compris les allège des fardeaux de l’existence. Contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, les sages ne sont ni tristes ni pessimistes; ils sont gais, et même dans les souffrances et les épreuves, ils sont capables de rire.

Est-ce qu’on a étudié tous les bienfaits du rire? Il entretient la souplesse en nous. Il nous rend plus légers et nous pousse à avancer. Il nous rend aussi plus aimants.
Celui qui sait rire aime plus que les autres. Et il apprend mieux et plus vite que les autres."

☆ Omraam Mikhaël Aïvanhov ☆

 

 

Les commentaires sont fermés.