03/02/2014

Le travail dans l'au delà- fernandino palmieri

 

 

Recueil de messages et discussions avec des esprits

 
 Travail et mission dans l'au-delà..( pour mieux comprendre )..

"Travail et missions dans l'au-delà: témoignages de personnes décédées

« Nous pouvons décider de la mission dont nous avons envie. Dieu ou nos guides nous proposent plusieurs possibilités, du plus petit au plus grand travail. Selon nos aptitudes, nous avons le choix entre des actions dirigées vers l’humanitaire ou vers l’organisation des sphères dans lesquelles nous vivons. »
(Message de Lina dans Lina et Cathy MULLER, Passerelle vers l’au-delà,).

« Question : en ce qui concerne vos missions, la majeure partie du temps, vers quel domaine sont-elles orientées ? Serait-ce juste si je disais vers l’Amour ?
Réponse d’Isabelle : nos missions sont en fonction de ce que nous sommes, de nos dons, de nos qualités, de notre personnalité. Il est certain que l’amour est la chose la plus importante, primordiale même, et dans votre monde et dans le nôtre (mais pour nous, c’est tellement plus facile !)… » (Anne-Marie LIONNET, Lumières de l’au-delà).

« … le monde où je vis est très comparable mais aussi très différent, ce n’est pas facile à expliquer. Nous vivons avec des normes qui ne sont pas les mêmes. Nous ne pensons qu’à faire le bien pour ceux qui sont restés sur terre, nous avons la même mission qui est d’aider, chacun attend ou a besoin de savoir des choses différentes, mais nous sommes toujours avec vous, merci, surtout pour ne pas avoir cru que tout était fini… » (Message de Karine à sa maman dans Karine après la vie, p.99, voir fiche bibliographique en fin d’ouvrage).

« Question : votre temps libre est-il occupé à cent pour cent et de quelle manière ?
Réponse d’Isabelle : comme je l’ai déjà dit, de multiples occupations, suivant nos dons, nos qualités, nos missions. Mais aussi des " récréations " : nous nous regroupons par affinités, nous nous promenons (là où nous le désirons)… » (Anne-Marie LIONNET, Lumières de l’au-delà, p. 21).

Description de diverses missions dans l’au-delà.

Missions dans les sphères inférieures.

« ... Je vous ai déjà dit que je ne m’occupais plus d’enfants, mais de vieillards dont certains sont tellement entêtés qu’ils refusent toute aide. D’eux-mêmes, ils ne veulent pas avancer d’un pas … chez certains, je crois parfois avoir trouvé un angle d’approche : ils se laissent aborder, finissent par sortir de leur torpeur et acceptent de coopérer. Mais dès la fois suivante, je suis bien obligée de constater que tout est à reprendre comme avant. Ce ne sont pas des malades dont on peut avoir pitié, mais des êtres responsables de leur propre malheur, si dur que ce jugement puisse paraître. Ils sont dans une situation qui ne leur permet pas d’autre comportement que celui qu’ils adoptent.

Question de W. Schiebeler : une situation déterminée par leur vie sur terre ou par leur attitude dans l’au-delà ?
Réponse de Magdalena : à la fois par leur vie terrestre et leur attitude ici. On ne se change pas du jour au lendemain. Nombre d’entre eux ne veulent tout simplement pas admettre que la vie se poursuit, que l’on continue à évoluer et que l’on peut aller vers les autres. Mais j’ai aussi rencontré des êtres qui savaient parfaitement qu’ils étaient morts et qui restaient néanmoins enchaînés à la terre et prenaient un malin plaisir à influencer des hommes de votre terre, à les troubler, à les angoisser… » (Un esprit nommé Magdalena chez le Dr Wickland le 11 septembre 1986 dans Werner SCHIEBELER, La vie après la mort terrestre, pp. 128-129).

« Lorsque je retournai dans Le Pays de l’Esprit, mon père m’accompagna. Au cours de l’une de nos conversations, il me révéla qu’une expédition était sur le point de partir de la sphère où nous nous trouvions. Il s’agissait d’envoyer dans la sphère la plus basse de toutes (connue comme " L’enfer ") une équipe d’esprits qui travailleraient en tant que " sauveteurs ". Nous ne savions pas combien de temps durerait l’expédition mais un travail devrait être fait, et comme une armée d’occupation, nous resterions jusqu’à ce que la mission soit accomplie. » (Témoignage De Farnese dans Pierre JOVANOVIC et Anne-Marie BRUYANT, L’explorateur de l’au-delà, p. 74).

Missions d’accueil des nouveaux arrivants dans l’au-delà.

« Je veux te parler de ma mission, maman. Elle consiste à accueillir les enfants qui meurent, en particulier ceux qui meurent de faim. C’est terrible, ils arrivent ici " par wagons ". Maman, il ne faut pas jeter la nourriture. Il y a tous ces gens qui meurent de faim. » (Message d’Axel à sa maman dans Monique SIMONET, Images et messages de l’au-delà, p. 53).

Missions vers la Terre.

« Je suis bien là où je suis, heureux et entouré de 71 personnes. Avec ce groupe nous luttons, nous faisons en sorte depuis l’an dernier de venir en aide à cette pauvre population qui va souffrir. Ma mission est celle d’aider. » (Contact avec Etienne (mon frère décédé en 1998)chez le médium Pascal Riolo le 18 mars 2003). (NDLR : il semblerait que cette mission dont parlait à ce moment Etienne était d’aider les populations d’Irak dont le conflit avec les Etats-Unis allait commencer les jours suivants…).

Voilà donc une petite liste de ce que l'on peut exercer comme "mission" dans l'au-delà mais il y en a beaucoup d'autres , un point commun cependant: ce sont des missions d'Amour! (Marie-Hélène Dourte)
D'après un article de Ferdinando palmieri

 

Les commentaires sont fermés.