13/10/2013

Comment manger.

 

 
Certains s’imaginent qu’il est nécessaire de beaucoup manger pour être en bonne santé et avoir des forces. Pas du tout, c’est même le contraire : en mangeant beaucoup on fatigue l’organisme, on entrave et bloque les processus digestifs, et cela entraîne des surcharges inutiles qu’il est presque impossible ensuite d’éliminer. Voilà comment toutes sortes de maladies apparaissent à cause de cette opinion erronée qu’il faut beaucoup manger pour bien se porter.
En réalité, c’est la faim qui prolonge la vie. 
Si vous terminez toujours vos repas rassasié, repu, vous allez vous alourdir, devenir somnolent, et vous n’aurez plus aucun élan vers la perfection. 
Tandis que si vous sortez de table avec un léger appétit, en ayant refusé les quelques petites bouchées dont vous aviez encore envie, le corps éthérique reçoit une impulsion pour aller chercher dans les régions supérieures des éléments qui combleront le vide ainsi laissé. Et quelques minutes plus tard, non seulement vous n’avez plus faim, mais vous vous sentez plus léger, plus vivant, plus capable de travailler, parce que ces éléments que le corps éthérique est allé chercher dans l’espace sont justement d’une qualité supérieure. Tandis que si vous mangez à satiété et même au-delà de vos besoins, par plaisir de manger comme le font tant de gens, vous ne serez en réalité jamais rassasié et vous allez provoquer un déséquilibre en vous.
OMA
Certains s’imaginent qu’il est nécessaire de beaucoup manger pour être en bonne santé et avoir des forces. Pas du tout, c’est même le contraire : en mangeant beaucoup on fatigue l’organisme, on entrave et bloque les processus digestifs, et cela entraîne des surcharges inutiles qu’il est presque impossible ensuite d’éliminer. Voilà comment toutes sortes de maladies apparaissent à cause de cette opinion erronée qu’il faut beaucoup manger pour bien se porter.

En réalité, c’est la faim qui prolonge la vie.
Si vous terminez toujours vos repas rassasié, repu, vous allez vous alourdir, devenir somnolent, et vous n’aurez plus aucun élan vers la perfection.
Tandis que si vous sortez de table avec un léger appétit, en ayant refusé les quelques petites bouchées dont vous aviez encore envie, le corps éthérique reçoit une impulsion pour aller chercher dans les régions supérieures des éléments qui combleront le vide ainsi laissé. Et quelques minutes plus tard, non seulement vous n’avez plus faim, mais vous vous sentez plus léger, plus vivant, plus capable de travailler, parce que ces éléments que le corps éthérique est allé chercher dans l’espace sont justement d’une qualité supérieure. Tandis que si vous mangez à satiété et même au-delà de vos besoins, par plaisir de manger comme le font tant de gens, vous ne serez en réalité jamais rassasié et vous allez provoquer un déséquilibre en vous.

OMA
 

Les commentaires sont fermés.