27/09/2013

Connaissez-vous bien votre animal familier ?

 

 

 



...
Un des buts de notre incarnation est l’évolution de notre âme.




Outre le soutien de la Terre (considérée comme une entité vivante en phase d’évolution elle-aussi) nous pouvons nous faire accompagner de sages, de maîtres et plus simplement d’un animal familier.




Nous allons parler principalement des chats et chiens mais nous pouvons y inclure aussi les chevaux et les cétacés qui sont sur terre dans ce même esprit.


Qu’est ce qu’une âme groupe pour votre animal familier?







On sait que félins et canins s’incarnent sur terre avec une âme groupe. Ce que l’on sait moins c’est à quoi cela sert et pourquoi ils ne sont pas comme nous.




L‘âme-groupe contient toutes les âmes d’une espèce animale. Prenons celle des chiens, par exemple.




Quand elle s’incarne, l’âme du chien quitte l’âme-groupe et emprunte un corps de chien pour son séjour terrestre.




Au cours de sa vie, elle emmagasine des savoir-faire. Lorsque l’âme du chien se détache du corps, elle emporte avec elle son savoir qu’elle mettra à disposition de toutes les âmes de l’âme-groupe.




C’est ainsi que le berger allemand, pourtant amical, est devenu agressif envers l’homme après la seconde guerre mondiale.




Tout au long de ce conflit, ces chiens ont été dressés par l’armée pour attaquer l’homme.




Ces caractéristiques ne se transmettent pas par les gènes mais sont transmises et renforcées par le biais de l’âme groupe.




C’est ainsi que certains chiens sont réputés pour la chasse ou le gardiennage. Ce qu’une espèce développe comme savoir-faire, elle le transmet à la collectivité.


Une sorte de bénévolat, un amour inconditionnel ?






Les animaux familiers, dans une incarnation de service, ne viennent donc pas pour leur élévation individuelle mais pour enrichir leur âme-groupe et aider les humains dans leur évolution.




Et, même si cela n’est pas facile à comprendre, notre animal familier vit aussi sur d’autres plans de conscience en même temps que son incarnation terrestre.




C’est la raison pour laquelle les amérindiens honorent la sagesse de l’esprit des animaux.




Félins, canidés, chevaux et cétacés perçoivent des ondes qui nous sont inaccessibles, c’est à dire qu’ils peuvent voir, entendre et communiquer là où nous ne le pouvons pas. En cela, ils nous sont d’une grande utilité.




Ils travaillent avec l’humanité de façon énergétique, c’est à dire de façon non visible (à nos yeux).



La vie secrète des chats et l’amour inconditionnel






Les félins sont introvertis. Ils ne sont pas indifférents. Ils n’ont simplement pas la notion de jugement ni de culpabilité.




Ils agissent selon leurs instincts dictés par leur âme-groupe, et selon les bases d’un amour inconditionnel pour les humains.




Leur champs d’intervention est la matière mais aussi l’éthérique, le monde de la force vitale et de l’énergie.




C’est sur ce plan que se trouve notre aura. Elle est comme un corps énergétique qui nous entoure, une sorte de halo de lumière que certains humains perçoivent mais que les félins voient clairement.




De par leur spectre de vision plus étendu que les humains, les chats voient aussi les formes-pensées du plan mental comme si elles étaient des personnes véritables.




Vous avez déjà vu votre chat détaler sans raison et s’entretenir avec un monde que vous ne voyez pas ?




Cette capacité qu’ont les chats, les pumas, les tigres et les jaguars était adulée dans les sociétés primitives.




C’est ainsi que dans l’Égypte ancienne, les chats gardaient les temples et les sites sacrés.




Les chats détectent les ondes négatives de la maison et des maîtres de la maison. Ils les neutralisent et les empêchent de venir à nouveau.




Encore aujourd’hui, le chat est souvent l’animal familier des mystiques, chamanes et guérisseurs.




Il réagit à la vibration et aux émanations de lumière. Il n’est pas rare de commencer une méditation et de voir arriver le chat.




Le félin ne s’occupe pas du plan émotionnel, c’est souvent ce qui dérange les personnes qui le croient égoïste et sans cœur.



Leur « service terrestre » consiste à patrouiller la maison en nettoyant les énergies négatives et en créant un champ d’énergies positives. Ils agissent sur le plan éthérique même quand ils dorment, ne les prenez pas pour de grands fainéants!




Leur ronronnement soigne, protège et répare l’aura des humains. Cela vaut bien un petit plat de croquettes en échange !



Par leur présence psychique dans la maison, les chats aident les humains à décrypter leurs rêves et facilitent leur passage entre les mondes pendant leur sommeil, leur permettant ainsi d’ancrer plus de présence dans leurs états altérés de conscience.

La face cachée des chiens et l’amour inconditionnel





Les chiens sont extravertis, c’est à dire l’inverse des chats mais dans une même intention d’amour inconditionnel. C’est l’animal familier loyal par excellence. Les chiens sont plus sensibles au son et à l’émotion dans la voix.




Les humains ne savent pas toujours qu’ils ont des fractures dans l’aura lorsqu’ils sont dépressifs ou en colère. Ces émotions créent des champs énergétiques qui attirent les ondes négatives et drainent l’énergie .




Les chiens diagnostiquent les besoins des humains et envoient les vibrations nécessaires à la restauration de l’énergie et du bien-être.




La grande capacité des chiens est de sentir les auras, de comprendre les émotions humaines et d’aider à libérer les blocages émotionnels. Ce que font principalement les chevaux aussi.




Ils permettent aux humains blessés, abandonnés, oubliés et rejetés de retrouver un chemin vers leur cœur.




On connaît les chiens pour aveugles et les chiens sauveteurs, mais leur activité de sauvetage ne se limite pas à une action purement terrestre.




Extrêmement sensitifs, ils se couchent sur les parties malades du corps des humains et transfèrent une énergie d’assistance et de rééquilibrage.




Ils sont même capables d’envoyer à leur maître un message télépathique (en forme-pensée) pour les prévenir et les inciter à s’occuper de leur maladie avant même parfois qu’elle ne soit installée dans le corps.



D’une façon générale, les chiens sont plus attachés au plan terrestre et réagissent à la fréquence de nos émotions.




La façon qu’ils ont de courir de jouer et de sauter joyeusement crée des vortex d’énergie positive qui nettoient les ondes négatives et les empêchent de se réinstaller.

Un logiciel de compatibilité au service des humains






Félins, canidés, chevaux et cétacés arrivent sur terre avec un logiciel compatible avec la conscience humaine.




Lors d’une rencontre entre un animal familier et un humain, une entente tacite peut être formée.




En d’autres termes, les deux parties se choisissent pour « travailler » ensemble et créer une nouvelle entité comme cela se passe dans les relations humaines.




Cette relation évolue avec le temps.




Les animaux se programment alors en partenariat avec leur (s)maître(s). C’est un peu comme si l’animal rentrait dans son ordinateur les coordonnées de l’humain, ce qui lui permet d’assister son maître physiquement, émotionnellement et mentalement.




On assiste alors à une véritable collaboration: l’animal procure réconfort, énergie, présence aimante, détecte les maladies, restaure l’aura et protège des ondes négatives.




Il n’est pas rare alors qu’un animal se mette à incarner des aspects de la personnalité de son maître, voire de ses maladies.




Le premier travail de l’animal consiste à débloquer la fonction aimante des humains. Aimer et caresser un animal réveille la force de vie et cette interaction a une valeur vraiment thérapeutique.




Le fait d’être engagé dans une relation avec un animal permet aux enfants et aux adultes d’aborder les manques passés.




Cette association a été imagée par les égyptiens dans des représentations d’un corps d’homme et d’une tête de chat ou de chien.

Que gagne l’animal dans la transaction ?







Lors d’une association avec un humain, l’animal n’opère plus seulement à l’échelle de son âme-groupe. Il s’individualise et par cela, incarne mieux son aide « sur mesure » aux humains.




Cette interaction avec un humain crée une identité spécifique chez l’animal à qui l’on donne un nom.




L’animal développe alors sa propre personnalité grâce à la façon dont il mélange son énergie avec le champ mental et émotionnel de l’humain.




Cette entité crée entre l’homme et son animal familier peut même perdurer après la mort de l’animal.




En général, les humains ne cherchent pas à faire cette expérience.




Dans leur anthropomorphisme (tendance à attribuer aux animaux des sentiments humains), ils projettent que la mort est une fin et sont dévastés par la perte de l’animal mais surtout de la relation qu’ils entretenaient avec lui.




Ils associent alors à la perte de l’animal, d’autres pertes humaines dont ils n’auraient pas fait le deuil.




Si on s’en tient à la seule relation avec l’animal familier, il est possible, au bout de quelques semaines de réinvestir dans un animal de même race l’entité élaborée avec un autre animal et poursuivre l’évolution de la relation.

Décidés à regarder votre chat-chat d’un autre œil et à réviser votre conception de l’amour inconditionnel?





En fait, nous ne sommes pas si différents des félins. La petite personnalité que nous développons sur terre n’est qu’un fragment de notre conscience qui elle existe aussi sur d’autres plans.




Nous avons parfois accès à notre être multidimensionnel dans des expériences mystiques, lorsque nous nous souvenons de certains rêves, quand la nuit nous a porté conseil ou que notre intuition nous donne des preuves de notre connexion à plus grand que notre petit moi.




Nous le trouvons aussi dans certains états modifiés de conscience comme la méditation, le mode alpha de la sophrologie ou de l’Hypnose Eriksonnienne.




La plupart du temps, cependant, nous ne pouvons comprendre la réalité que sous sa forme de temps linéaire avec un passé et un futur.




Les filtres de notre cerveau nous empêchent de la sentir et notre incarnation s’accompagne d’un voile de l’oubli de la source d’où nous sommes issus.




La physique quantique, elle, nous laisse entrevoir que la réalité que nous vivons est un des champs possibles et qu’il pourrait très bien exister d’autres champs de conscience où nous existons en ayant fait des choix différents dans des vies légèrement différentes.




En cela les animaux sont « quantiques », ils nous aident à modifier les conséquences de nos choix antérieurs et de notre enfance grâce à leur action thérapeutique et à la façon dont ils nous aident à garder notre cœur ouvert.

http://www.forme-sante-ideale.com/chats-chiens-chevaux-connaitre-face-cachee-votre-animal-familier/

Les commentaires sont fermés.