25/09/2013

Le Phasing Astral ( pour débutants)

 

 



Un article utile pour ceux ayant du mal à se projeter dans l’astral par les méthodes habituelles de sortie, qui expliquent avant tout la projection dans le plan éthérique. Le phasing permet de passer cette étape et d’entrer directement dans l’astral en méditation. Il est également question des projections dans le "haut-astral".


Source: http://www.astralsight.com/phasing_astral.html
Tout débutant en projection astrale sait par expérience que la difficulté de la sortie consciente réside dans le fait de reprendre par mégarde conscience de son corps physique au moment où l’on souhaite transférer son attention dans le double astral. Le rêve lucide constitue alors un formidable tremplin vers ce type d’expérience (cf. mon guide sur la projection astrale et le rêve lucide), mais il manque alors l’excitation (et parfois le niveau de lucidité) propre à une projection consciente.

Il existe toutefois une autre méthode un peu similaire au WILD (Wake Induced Lucid Dream) qui consiste à entrer directement dans l’astral depuis l’état d’éveil, sans toutefois passer par le plan éthérique. Elle peut donc être utile si vous souhaitez simplement aller dans l’astral mais ne donne pas la possibilité en soi de pouvoir évoluer astralement dans le plan éthérique proche du physique (à moins d’y revenir par ses propres moyens, mais c’est assez aléatoire et les risques de mettre fin à la projection sont grands). J’ai nommé le phasing astral.

Cette technique est légèrement différente de ce que les projecteurs “classiques” ont l’habitude de faire, mais elle requiert tout de même d’avoir un peu de pratique derrière soi en matière de relaxation mentale et physique, de visualisation, de concentration et de transe. Rien d’insurmontable malgré tout pour ceux qui seraient nouveaux à ces matières. Il va être question d’ouvrir dans la vision intérieure un portail énergétique qui mènera tout droit vers une zone (aléatoire) de l’astral et de s’y projeter.

La méthode est simple et ressemble un peu à celle d’induction de rêves lucides, mais je tiens bien à préciser à nouveau qu’il n’en est rien dans les faits. Les sensations et l’environnement obtenus sont caractéristiques d’une projection astrale et non d’un rêve, que ce soit au moment du phasing à proprement parler ou de ce qui s’ensuit.

Allongez-vous sur votre lit ou dans un fauteuil confortable, l’important étant que vous n’ayez aucune tension musculaire ou gène quelconque. Préparez-vous comme pour faire une projection, en ayant soin si nécessaire de recouvrir vos extrémités pour pallier la perte de chaleur corporelle pendant la relaxation. Relaxez-vous alors pendant quelques minutes, en ressentant chaque muscle individuellement se ramollir et ne plus réagir, en partant des pieds jusqu’au visage. Passez autant de temps au moins sur le visage que sur le reste du corps dans son ensemble (faites particulièrement attention à bien détendre les muscles autour des yeux).

Une fois dans un état suffisamment détendu physiquement, entamez la relaxation mentale (qui devrait déjà être bien avancée). Laissez glisser les pensées, soyez sereins. Observer sans forcer le noir et les phosphènes (taches de lumière) dans votre vision intérieure. Laissez cette vision vous envahir, devenir votre univers pendant quelques minutes. Lorsque vous commencez à voir des points brillants, comme des étoiles, sur le fond noir, fixez en un plus particulièrement, mais sans appuyer ni chercher à le regarder en face avec les yeux. Vous ne devez plus utiliser vos yeux pour voir, ils ne vous sont de toute façon plus d’aucune utilité dans la vision intérieure, tout se passe dans l’esprit. Focalisez simplement votre attention sur lui.

Tout en continuant de vous détendre physiquement et mentalement, faites grossir par la simple volonté ce point brillant. Il se peut qu’il apparaisse alors sous la forme d’un objet, continuez dans tous les cas à le faire grossir, comme si vous le tiriez à vous. Lorsqu’il semble assez gros, c’est-à-dire qu’il occupe environ un tiers de votre vision, ouvrez-le. Ceci peut paraître saugrenue ou difficile à faire, mais ce n’est pas le cas. Ayez simplement la volonté de le voir révéler ce qu’il y a derrière lui. Il se peut que l’ouverture force quelque peu, que votre chakra cardiaque se mette à s’emballer au centre de la poitrine et que votre respiration se fasse haletante. Dans ce cas là concentrez-vous pour réguler votre respiration et replongez-vous dans la relaxation. L’action mentale d’ouverture peut aussi tout simplement être effectuée en visualisant la tache lumineuse comme une porte. Une fois ouverte, quoi qu’il en soit, vous verrez apparaître derrière de façon nette une image, peut-être même une scène en mouvement, en noir et blanc. Ce peut-être n’importe quoi, mais généralement c’est une vision panoramique d’un lieu comme devant un écran de cinéma. Arrivés à ce stade, vous effectuez déjà une forme de remote-viewing, de vision à distance sans être acteur dans ce que vous percevez.

Il faut alors tirer l’image à vous, en faisant attention d’aller doucement et progressivement si vous la sentez instable. Si en vous rapprochant vous sentez venir des vibrations sur votre corps et que l’image semble commencer à s’évanouir légèrement, arrêtez un instant et prenez de longues inspirations en contemplant l’image pour équilibrer votre fréquence vibratoire avec celle du plan où vous vous apprêtez à pénétrer. Il y a toutefois souvent un léger grésillement au moment du phasing à proprement parler mais cela est normal. Ce dernier, en l’occurrence, consiste tout simplement une fois arrivé à ce stade à effectuer une petite pression mentale (pas physique - ayez simplement la sensation d’être aspiré vers l’avant par une force de gravité intérieure) pour vous fondre dans l’image.

Vous vous retrouvez alors projetés dans la scène qui entoure en un instant tout votre champ de vision et de spectateur vous devenez acteur (sans toutefois pour autant avoir forcément la sensation d’un corps, il arrive fréquemment de ne se sentir que comme un point de conscience flottant mais que vous pouvez diriger librement dans le plan). A partir de là, vous êtes dans l’astral et pouvez vaquer à vos occupations (changer de plan etc.)

Cette méthode est également utile pour vous rendre dans ce qu’on nomme généralement le “haut-astral”. Pour cela il convient simplement auparavant de faire une séance de stimulation énergétique complète sur les chakras majeurs en portant une attention particulière au chakra frontal et aux chakras des tempes, puis la technique est ensuite la même mais vous ferez un phasing dans un sous-plan astral au niveau vibratoire élevé.

 

Mystères Spiritualité

Les commentaires sont fermés.