06/05/2013

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

« C’était mon meilleur ami, me disait un vieil homme appelé Kyril. Il était aussi mon Maître spirituel. »
Et il sortit de la poche de son veston une photo de celui qui avait été son guide, son modèle, son ami. […] C’était en 1992. J’avais entrepris de rédiger la biographie d’Omraam Mikhaël Aïvanhov, ce grand Maître spirituel bulgare qui a tracé une voie nouvelle, une voie qu’il appelait le chemin de la Lumière. Au fil de sept longues années de recherches, j’allais apprendre qu’il était encore plus extraordinaire que tout ce que j’aurais pu imaginer, un créateur de beauté, d’amour et de fraternité pour la famille humaine, un bâtisseur de cet âge nouveau auquel aspirent les êtres humains.

Les commentaires sont fermés.