10/04/2013

Pensée du mercredi 10 avril 2013

 

 

 

"En priant le Seigneur, nous nous lions à Lui; mais quelle est la nature de ce lien ? Si, au moment où nous nous adressons à Lui, nous ne cherchons pas à élever notre niveau de conscience ordinaire, si nous n’avons à Lui adresser que des réclamations personnelles, peut-être en effet que nos affaires s’arrangeront, mais ce n’est pas nécessairement Lui qui sera intervenu pour qu’elles s’arrangent… ni pour qu’elles se compliquent, non plus.
Dieu laisse les événements se dérouler d’après les lois qu’Il a établies. Et si, pour satisfaire leurs ambitions et leurs convoitises, les humains déclenchent des rouages dans lesquels ils se prennent ensuite les doigts, un bras ou un pied, ils sont seuls responsables de ce qui leur arrive; ce n’est pas Dieu qui les punit. Et Il ne récompense pas non plus ceux qui s’efforcent de marcher sur le chemin de la lumière; c’est eux qui, par leur comportement, ont attiré des bénédictions.
Alors, pourquoi devons-nous prier ? La prière est une force que nous déclenchons, et cette force va toucher certains centres de notre cerveau. C’est alors que nous recevons non seulement une lumière qui nous éclaire sur les événements que nous sommes en train de vivre, mais aussi une inspiration pour bien agir."
— Omraam Mikhaël Aïvanhov —

Les commentaires sont fermés.