07/04/2013

La vie spirituelle.

Il ne faut pas se le cacher, la vie spirituelle est une entreprise difficile. C’est pourquoi le disciple qui se rend compte qu’il n’arrive pas à manifester les qualités qu’il s’efforce depuis longtemps d’acquérir, ne doit pas se décourager ni se révolter. S’il se décourage ou manifeste de l’irritation contre lui-même, contre les autres ou contre le Seigneur qui ne l’exauce pas, c’est très mauvais signe : cela prouve que son raisonnement n’est pas au point, et alors même qu’il veut que se manifeste sa nature supérieure, c’est en réalité sa nature inférieure qui s’exprime.

Celui qui veut progresser dans la voie de la spiritualité doit être humble, très humble, c’est-à-dire savoir qu’il va être continuellement mis à l’épreuve et que quelquefois il ne remportera pas la victoire. Mais ça ne fait rien, il doit reprendre la route patiemment, courageusement, en sachant qu’un jour enfin il arrivera au but.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les commentaires sont fermés.