31/03/2013

Pensée du dimanche 31 mars 2013 -

 

"Il est dit dans les Évangiles que trois jours après que le corps de Jésus eut été descendu de la croix et mis au tombeau, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé découvrirent que la pierre qui le fermait avait été roulée, et elles allèrent annoncer aux disciples que Jésus était ressuscité. Mais ce n’est pas la réalité matérielle de ce fait qui est la plus importante. L’essentiel, c’est sa signification pour notre vie intérieure, ce que l’image de la graine nous aide à comprendre.
La graine mise en terre se divise en deux, puis elle meurt après avoir laissé sortir de son sein le germe de vie. Le tombeau, c’est notre nature inférieure, dans laquelle nous devons pratiquer une ouverture pour pouvoir sortir. Certains ont vu dans le tombeau une représentation du corps physique, et ce n’est pas tout à fait faux ; mais en réalité, ce qui empêche la manifestation de la vie divine, la manifestation de l’esprit, ce n’est pas tellement le corps physique, c’est plutôt cette carapace fluidique faite de tous les désirs, convoitises et tiraillements de notre nature inférieure. C’est elle qui s’interpose entre notre esprit et le corps physique. Si elle n’était pas en train de créer continuellement toutes sortes de miasmes et de fumées, notre esprit aurait la maîtrise parfaite du corps physique."

 

— Omraam Mikhaël Aïvanhov —


"Il est dit dans les Évangiles que trois jours après que le corps de Jésus eut été descendu de la croix et mis au tombeau, Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé découvrirent que la pierre qui le fermait avait été roulée, et elles allèrent annoncer aux disciples que Jésus était ressuscité. Mais ce n’est pas la réalité matérielle de ce fait qui est la plus importante. L’essentiel, c’est sa signification pour notre vie intérieure, ce que l’image de la graine nous aide à comprendre.
La graine mise en terre se divise en deux, puis elle meurt après avoir laissé sortir de son sein le germe de vie. Le tombeau, c’est notre nature inférieure, dans laquelle nous devons pratiquer une ouverture pour pouvoir sortir. Certains ont vu dans le tombeau une représentation du corps physique, et ce n’est pas tout à fait faux ; mais en réalité, ce qui empêche la manifestation de la vie divine, la manifestation de l’esprit, ce n’est pas tellement le corps physique, c’est plutôt cette carapace fluidique faite de tous les désirs, convoitises et tiraillements de notre nature inférieure. C’est elle qui s’interpose entre notre esprit et le corps physique. Si elle n’était pas en train de créer continuellement toutes sortes de miasmes et de fumées, notre esprit aurait la maîtrise parfaite du corps physique."
— Omraam Mikhaël Aïvanhov — 
Pensée du dimanche 31 mars 2013 - "Pensées Quotidiennes 2013" ©Éditions Prosveta S.A. - www.prosveta.fr
D'autres langues au lien suivant : www.prosveta.com/thought-of-the-day.phtml?language_id=1
♥♡❀¸¸.•*´¯`❀.¸ღ♡ღ
"We are told in the Gospels that three days after Jesus’ body was brought down from the cross and placed in the tomb, Mary Magdalen, Mary, the mother of James, and Salomé found that the stone sealing the tomb had been rolled away, and they went to tell the disciples that Jesus had risen from the dead. But the material reality of this fact is not what is most important. The essential thing is the meaning for our inner life, which the image of the seed helps us to understand.
A seed that has been placed in the soil splits into two, and then it dies, having allowed the germ of life to leave its womb. The tomb stands for our lower nature, in which we must create an opening so that we can get out. Some have seen in the image of the tomb a representation of the physical body. This is not entirely wrong, but actually it is not so much the physical body that prevents the expression of divine life and of the spirit, but rather the thick fluidic shell created by all the desire, greed and conflict in our lower nature. This comes between our spirit and our physical body, continually creating all kinds of miasma and fumes. If it were not for this, our spirit would have perfect control over our physical body."
— Omraam Mikhaël Aïvanhov — 
Meditation of Sunday, March 31, 2013 - "Daily Meditations 2013" ©Éditions Prosveta S.A.
Other languages by following the link: www.prosveta.com/thought-of-the-day.phtml?language_id=5

Les commentaires sont fermés.