10/03/2013

Pensée du dimanche 10 mars 2013

 
"Un jour Paganini aperçut dans une rue un mendiant aveugle qui jouait du violon. Comme personne ne lui donnait rien, il s’approcha, lui prit le violon des mains et se mit à jouer. Aussitôt, les sons qu’il tira de l’instrument attirèrent l’attention des passants ; il y eut un attroupement et les pièces commencèrent à pleuvoir. Quand Paganini eut achevé le morceau, l’assiette était pleine. Il rendit le violon au mendiant et continua son chemin. Quel geste magnifique !
Vous penserez : « Oui, mais Paganini était un virtuose et cela lui donnait de grandes possibilités. Nous, nous n’avons ni argent ni violon pour aider tous les malheureux que nous rencontrons sur notre route. » Peut-être, mais vous avez la pensée. Alors, arrêtez-vous quelque part, concentrez-vous et projetez sur les passants votre désir de donner. Il arrivera que certains le feront pour vous, et vous aurez participé à ce don. Il n’est pas indispensable que ce soit vous qui donniez à ceux qui ont besoin d’aide, mais vous pouvez faire que votre amour se manifeste à travers d’autres."
— Omraam Mikhaël Aïvanhov — 
 

 

Commentaires

Vous devez participer pour une des meilleures blogs sur le web .
Je vais site web!

Écrit par : Anderson | 10/07/2013

Répondre à ce commentaire

Merci, mais je n'ai pas cette prétention, mon seul but est de partager le plus possible afin d'apporter de la sérénité dans le coeur des êtres en souffrances et aussi à la demande des guides de l'au delà , faire passer les messages qu'ils ont la bienveillance de me faire parvenir, afin que le plus grand nombre sache qu'ils sont bien présents " que de l'amour partagé"

Écrit par : ces voix venues du ciel | 19/07/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.