25/02/2013

La réincarnation selon Allan Kardec .

 

Naître, mourir, renaître et progresser sans cesse  
 
Telle est la grande loi qu'il nous faut tous subir,  
 
Nul n'y peut transgresser, la suprême sagesse  
 
 
Ne nous fit nâitre un jour que pour bientôt mourir. 
  
 
Il faudra revenir en ce lieu de misère  
 
Expier nos erreurs, en supporter le poids ;  
 
Car dans un corps nouveau tiré de la matière  
 
L'Esprit doit réparer ses méfaits d'autrefois. 
 
  
 
La terre n'est pour nous qu'un enfer de passage ; 
 
Où nous devons lutter et travailler toujours ;  
 
Vaincre nos passions chaque jour davantage,  
 
Pour gagner pas à pas les célestes séjours. 
 
  
 
Nous sommes bien des fois venus sur cette terre ;  
 
Nous y viendrons encore progresser et souffrir ;  
 
Ainsi le veut le sort ; en fouillant ce mystère,  
 
De nos mauvais penchants sachons nous affranchir. 
 
  
 
Non, Dieu n'a pas voulu qu'une seule existence  
 
Décidât l'avenir de l'Esprit immortel ;  
 
Il lui donne le temps, l'espoir et la souffrance,  
 
Pour conquérir un jour le bonheur éternel. 
 
  
 
Plus notre tache est dure, amis, en ce bas Monde  
 
Plus il la faut remplir avec un soin jaloux.  
 
Si nous voulons goûter cette ivresse profonde  
 
De la quitter bientôt pour des mondes plus doux.

Les commentaires sont fermés.