02/03/2013

L'âme des animaux.

 

Les animaux ont une âme.

Un autre regard sur la vie et une approche de la vie, une autre approche de ceux qui nous entourent : l’arbre, la fleur, le fruit, tout ce qui vit est une parcelle divine, même les animaux.

Saint François d’Assise, Saint Antoine de Padoue, Saint Roch et bien d’autres les appelaient mes frères. Maître Eckart disait ceci: « Lorsque je prêchais à Paris, j’ai dit et je le tiens pour bien dit, qu’aucun homme ne peut concevoir, malgré toutes ses connaissances, que Dieu est dans les misérables créatures, même dans une mouche. »

L’animal doit être respecté, ce n’est pas un simple jouet. Dès que vous possédez un animal, sachez que vous vous engagez devant Dieu et il n’y a qu’une chose à respecter : c’est de le rendre heureux.

Je certifie que l’âme animale suit, comme les humains, la même évolution spirituelle et il y a des animaux qui sont d’une intelligence vraiment exceptionnelle.

L’âme animale monte progressivement au plan humain. Certains livres décrivent des situations données par des esprits désincarnés, qui, ne voyant pas d’animaux là où ils se trouvent, en ont conclu qu’ils ne peuvent pas progresser mais cela n’est pas exact. Les esprits décédés ne savent pas tout, cela dépend de leur propre évolution et de leurs affinités vibratoires car, vous le savez,

« Il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père »


L’âme animale est un peu différente de celle de l’homme puisque l’animal, lui, n’a pas à choisir entre le bien et le mal. Il n’a pas à évoluer spirituellement ni à obéir à des lois morales. Les animaux, possédant une parcelle divine donnée par Dieu, sont divins. N’oublions pas qu’une colombe s’est approchée de Jésus pendant son baptême donné par Jean. Tous les animaux ont leur raison d’être, chaque race a son utilité. Il y a les animaux qui agissent avec leur instinct pur, sans penser, et les autres, à l’intelligence réfléchie et c’est de ces animaux supérieurs dont je vais vous entretenir maintenant.

L’animal n’a pas à choisir entre le bien et le mal, il subit l’homme.

Il ne peut défendre son droit, nous ne le connaissons que par l’esclavage auquel nous le réduisons. L’homme est peut-être plus avancé que les animaux mais, bien souvent, ceux-ci l’emportent par leur intelligence, leurs qualités de cœur et de dévouement pouvant, même, aller jusqu’au sacrifice de leur vie pour nous sauver et nous défendre.

Respectons nos frères même si nous ne sommes pas trop attirés vers eux, ils sont des manifestations divines, comme nous, et ont les mêmes chagrins et épreuves. 

Si nos frères pouvaient parler et nous dire ce qu’ils pensent de nous, nous n’en serions pas très fiers. On les aime bien mais bien souvent d’une façon égoïste. Pour ceux qui les abandonnent, ils paieront en retour par un choc émotionnel ou karmique car ce geste est le même que l’abandon d’un enfant ou d’une personne âgée.

Le grand Léonard de Vinci disait:

« Il viendra un temps, où, tuer un animal, sera considéré comme un crime.’

N’oublions jamais que tous les animaux évolués nous aident dans la vie de tous les jours tels que les chiens anti-drogue, les chiens d’avalanche etc... L’égoïsme humain, l’intolérance, la religion elle-même, refusent une âme aux animaux, qui sont faits exactement des mêmes atomes que nous. Ils éprouvent les mêmes sensations, peur, angoisse, chagrin, etc...

L’Eglise refuse une âme à nos frères et cela pose un problème car leurs plus Grands Saints leurs reconnaissent, eux, une âme.

Il existe pourtant un rituel catholique romain pour les animaux mais c’est comme la médiumnité, personne n’en parle et pourtant ! Le livre des bénédictions a été établi à partir de l’édition typique du

« De Benedictionibus », promulgué par congrégation pour le Culte Divin, le 31 mai 1984.

Chapitre XXI : Bénédiction des animaux. 721 et 722,723.

 

N’oublions pas que Dieu a créé l’univers, a peuplé d’animaux le ciel, la terre et la mer et ces animaux sont associés à la vie de l’homme.

Ancien Testament : Genèse IX, 8 « Dieu parla ainsi à Noé et à ses fils. Voici que j’établis mon alliance, avec vous et après vous avec vos descendants et avec tous les êtres animés qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes bêtes sauvages avec vous.

v

Job disait

Il y a bien des siècles, Job disait : « Interroge les bêtes pour t’instruire, les oiseaux du ciel pour t’informer. Parle à la terre, elle te donnera des leçons. Ils te renseigneront, les poissons des mers. Car lequel ignore, parmi eux tous, que la main de Dieu a fait tout cela !

Il tient en son pouvoir l’âme de tout vivant

Et  le souffle de toute chair d’homme  »

 

Blog les animaux dans l'au delà.

 

Un de nos chat que nous avions eu  et beaucoup aimé, avait  cette âme si humaine , si prôche de l'homme,  nous avions été si peiné de devoir la faire euthanasier , suite à une grave maladie à l'age de 17 ans, certaines nuit je le sens , marcher sur moi dans mon lit aller se mettre en boule au bout , sur les couvertures. Une autre médium nous a, sans savoir ce qui se passait chez nous, confirmé qu'il accompagnait souvent mon mari et venait se blottir dans notre lit, la nuit, pour nous apporter son amour. Preuve s'il en est qu'il nous a pardonné le geste , commis pour lui épargner de nombreuses souffrances.

Commentaires

C'est un joli témoignage, merci. Alors ils vous accompagne en attente de vous. Ils comprennent plus qu'il en faut tous les gestes de notre part. Ils nous font entièrement confiance. C'est juste par instinct, comme nous qu'ils sont peureux ou méfiants.

Bien à vous

Écrit par : Borrajo Silvia | 26/10/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.