15/02/2013

Le 14-07-2012 à 17h 43 Lettre au père Francois Brune

  

 

 

 

De la part de ANNIE DE GIVERNY-médium sensitive.

 

Mon Père,

J'ai eu la chance d'assister à une de vos conférences que j'ai fort apprécié.

Les apparitions, j'en ai eu tellement depuis un peu avant l'âge de 3ans que je 

ne puis que croire, en tant que médium ,qu'il y a bien un après et même un avant !

Même les enfants décédés pendant la grossesse montrent leur présence mais ne 

communiquent pas et j'ai découvert qu'ils avaient grandi.

J'ai aussi "vu" des personnes dans le coma montrer leur présence mais ils ne 

communiquent pas encore.

J'ai eu bon nombre de phénomènes sur ma télévision mais aussi tout simplement à 

mon domicile.

A ce jour, je n'ai toujours pas compris pourquoi Guillaume Depardieu était dans 

mon fauteuil un soir et le lendemain j'apprenais qu'il était dans le coma.

Certaines apparitions ont été aussi "vues" par ma fille dont une qui a été ensuite 

représentée par la main de l'artiste-peintre Elisabeth Lepape qui sans le savoir 

a représenté en trompe l'oeil la femme qui nous apparaissait dans la chaumière 

et c'est en la regardant à plusieurs reprises que le fermier âgé demeurant 

derrière chez nous a fini par nous dire : "vous savez que c'est la femme qui 

demeurait dans votre chaumière et qui faisait tous les repas des mariages dont 

le nôtre !" 

Les enfants décédés viennent souvent faire des blagues à leur parents ensuite et 

même à moi-même.

J'ai la foi et encore depuis qu'un prêtre avait dirigé vers moi une femme 

concernant ses problèmes de santé car je suis aussi magnétiseuse-radiesthésiste 

et pendant que je regardais son prénom et sa date de naissance, le prénom de 

Thérèse s'est inscrit au milieu en flash et me suis permise d'en parler et je 

m'attendais qu'elle me réponde : " c'est ma mère ou bien ma soeur etc..." mais 

non pas : "il faut que je vous explique : je suis thérèsienne comme le Père 

Daniel qui m'a dirigé vers vous ...." mais ce qui fût la plus belle chose pour 

moi fût la suite. Après avoir raccroché, je me suis levée et tournée vers ma 

gauche, me suis baissée puis relevée. Je me suis retrouvée face à une soeur en 

aube qui a levé le bras gauche vers moi en signe de bénédiction. Elle était en 

différents tons de gris et de blancs cassé comme toutes mes apparitions mais de sa 

main et de seulement la sienne, j'ai vu de celle-ci partir de petits points 

clairs.

Après mes Plus de 50 années d'apparition qui ont commencé un peu avant l'âge de 

3ans dont celle de mon propre père qui m'avait réveillé à l'âge de 16ans à 

01H30 du matin le 1er Mai 1970 et ce n'est que le lendemain en signant le 

registre de reconnaissance de corps malgré que jétais mineure que j'ai constaté 

la même heure sur le registre de l'hôpital cochin.

Ma vie a basculé à l'âge de 7ans à l'hôpital des enfants malades d'où je ne 

devais pas ressortir et ma mère avait été prévenue avant mon hospitalisation 

mais je ne souviens pas de tout encore à l'heure actuelle sinon que je voyais 

une femme de dos courrir (ma mère) dans un couloir où il n'y avait personne pour 

la renseigner et je "voyais" mon matelas retourné. Je "voyais" des mains au 

dessus de mon corps mais j'ai aussi le souvenir d'un homme jeune qui avait les 

bras croisés face à moi. J'avais la scarlatine, thyphoïde et un staphilocoque et 

à l'époque, ils ont réussi à me sauver. Mais en rentrant chez moi, juste avant 

de m'endormir, je souhaitais remonter là-haut mais sans comprendre pourquoi 

sinon d'avoir gardée le souvenir d'un bien être total.

Il y a bien une vie après la vie et il y en a bien eu une avant aussi.

Pendant mes consultations médiumniques, j'ai souvent entendu quand la personne 

décédée se retirait : " ^mon âme se rive, je vais prier, je vais au purgatoire" 

et j'ai aussi "entendu" : "que la conscience se partageait entre les personnes 

vivantes"

J'ai croisé même des bagnards à Pont Audemer mais ce fût plus fort que moi, je 

me suis poussée pour les laisser passer comme je le fais dans ma vie courante en 

signe de respect. C'était dans la rue de l'épée puis je les aies vu plus loin 

puis prendre la rue où il y a une librairie à l'angle ; endroit où bien souvent 

je me sentais mal.

Admettre que le tout existe est difficile pour beaucoup mais en recueillant bons 

nombres de témoignages, je sais que si vous êtes à l'écoute, vous les sentez (un 

froid, un courant d'aire...) et qu'ils vous font de nombreux signes.

Je sais qu'ils vous entendent donc parlez leur !

Ils entendent vos prières et vous protègent le mieux qu'ils peuvent.

J'ai un jour "entendu" le mot tombé et de ce fait, me suis poussée du vide que 

je regardais au dessus du grand bassin d'Honfleur et me suis reculée mais suis 

tombée ensuite un peu plus loin sans me faire mal.

Je me dis qu'ils peuvent nous avertir pour que ce soit moins grâve mais pas 

éviter et j'ai d'ailleurs reçu un des témoignages qui allaient dans ce sens mais 

la personne avait été avertie dans ses rêves et elle a ralenti au croisement et 

le choc fût léger.

J'espère que ce que j'ai mis vous fera enfin comprendre que nous sommes tous 

médiums mais qu'il faut s'ouvrir pour retrouver ce que l'on a perdu.

Tous les enfants jusqu'à l'âge de 5 ou 8ans sont médiums donc quand ils vous 

parlent de telle personne qu'ils ont vu, écouter les avec attention.

J'ai souvent fait retrouver leur médiumnité à des personnes car elle n'est 

qu'enfouie mais bien entendu, certaines personnes ont dans leur famille des 

médiums dont on ne parlait pas non plus. Ah ! les secrets de famille bien gardé.

Les paroles que je reçois de personnes décédées vont toujours dans le sens que 

quoi qu'il arrive, il faut continuer !

Le nombre de passages sur terre n'est pas le même pour tous et me suis longtemps 

posée la question par rapport aux paroles "entendues" pendant mes consultations 

médiumniques mais le critère de la colère fait partie de ceux qui vous font 

renaître à nouveau mais pas forcément dans la même famille ni du même sex ni 

dans le même pays. On revient pour nous améliorer.

J'ai constaté que les jeunes enfants revenaient très rapidement sur terre et que 

les personnes qui s'étaient suicidées avaient leur place comme les autres auprès 

des leurs là-haut.

Sur ces paroles qui je l'espère vous auront fait comprendre qu'il y a bien un 

monde parallèle et qu'ils reviennent quand ils veulent pour communiquer.

Annie de Giverny

Médium sensitive    

 

Les commentaires sont fermés.